Alzheimer : Partager avec son proche l'exigence de savoir

"Mettre en mots, à l'intérieur du couple, l'effraction de la maladie, faire circuler, au sein de la famille, une parole même douloureuse, autoriser son proche malade à dire les espoirs qu'il nourrit et les souffrances qu'il traverse, sont des partages indispensables à la survie psychique de la personne malade et de son entourage. "

Par : Judith Mollard-Palacios, Chef de projet "Missions Sociales", Union France Alzheimer Fondation Médéric Alzheimer | Publié le : 18 Novembre 2013

Intervention enregistrée dans le cadre de l'Université d'été Alzheimer, éthique et société 2013 des 17, 18, 19 et 20  septembre 2013 à Lille.

Intervention extraite de la table ronde « Démarche diagnostique - Ce que vouloir savoir signifie »