Vous affichez les résultats de 41 à 50 sur un total de 131.
  • Des malades citoyens dans une société solidaire ?

    Des personnes malades atteintes de troubles cognitifs sont-elles des usagers comme tout le monde ? La notion même d'usager/consommateur de soins qui peut juger du service qui lui est rendu est-elle pertinente en l'occurrence ? N'implique-t-elle pas sur le long terme des aptitudes en matière d'abstraction et d'évaluation des situations qui ne seront plus ?

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Michèle Frémontier, Directrice de la Fondation Médéric Alzheimer

  • Maladie d'Alzheimer : « l'agir local »

    "L'accompagnement repose bien sûr sur la progression des connaissances, les moyens attribués et la mise au point des outils et organisations mais aussi sur leur mobilisation active, intelligente et personnalisée qui vise à maintenir le lien social pourtant fragilisé."

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Jacques Richir, Médecin généraliste, coordonnateur EHPAD, adjoint au Maire de Lille

  • Ouverture de l'Université d'été Alzheimer, éthique et société 2013

    Intervention enregistrée dans le cadre de l'Université d'été Alzheimer, éthique et société 2013 des 17, 18, 19 et 20 septembre 2013 à Lille.

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Martine Aubry, Maire de Lille, présidente de Lille Métropole Communauté urbaine

  • Ouverture de l'Université d'été Alzheimer, éthique et société 2013

    Intervention enregistrée dans le cadre de l'Université d'été Alzheimer, éthique et société 2013 des 17, 18, 19 et 20 septembre 2013 à Lille.

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Michèle Delaunay, Ministre déléguée aux personnes âgées et à l'autonomie

  • Maladie d'Alzheimer : sur la susceptibilité génétique

    "L'implication de facteurs génétiques dans les maladies neurologiques dégénératives, dans les protéinopathies, et donc dans la maladie d'Alzheimer est un fait qui n'est plus discutable mais dire «implication de facteurs génétiques» ne veut pas dire maladie héréditaire."

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Philippe Amouyel, Professeur d'épidémiologie et de santé publique, directeur de l'UMR 744 Inserm -- université Lille 2 -- Institut Pasteur de Lille et du Laboratoire d'excellence DISTALZ, directeur général de la Fondation de coopération scientifique Plan Alzheimer

  • « Dites moi toute la vérité docteur »

    Qu'en est-il de la question du désir et de la possible vérité qui taraude la personne autant avant qu'après l'annonce diagnostique ? Question qui vient aussi interroger et mobiliser l'ensemble du système familial. Question qui habite ou qui hante les professionnels qui doivent y répondre car comme le dit Sigmund Freud : « La vérité se cache, elle ne se dit jamais toute. »

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Fabienne Ploskas, Psychologue clinicienne, Service de géronto-psychiatrie, Hôpital Bretonneau, AP-HP

  • Parcours de soin, parcours de vie : comment restaurer un projet d'existence ?

    "Il est nécessaire de considérer simultanément plusieurs systèmes interdépendants que les symptômes viennent percuter et dont ils obligent la réorganisation. Comment la personne vit-elle les premiers signes puis les bouleversements à venir et quelles sont les modalités du « travail de démence » du système psychique ? Comment le quotidien entre la personne et ses proches se transforme-t-il durant le parcours de soin et quelles en sont les modalités adaptatives, éducatives, relationnelles et dyadiques ?"

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Pascal Antoine, Professeur de psychopathologie, laboratoire URECA EA 1059, Labex DISTALZ, université Lille 3

  • Reconstituer des formes d'alliance au sein d'une famille

    "Les temps de l'annonce, progressifs, précautionneux et respectueux de la demande de savoir vont interroger les ressources de la dynamique familiale. Au coeur d'une alliance thérapeutique il nous est demandé de réfléchir ensemble aux solidarités mystérieuses qui se découvrent, au-delà des changements de regard, de place, de rôle, de légitimité de parole, entre renoncement et assentiment."

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Geneviève Demoures, Psycho-gériatre, chef de service, Le verger des Balans

  • Temps initial de l'engagement et du projet de soin

    L'annonce du diagnostic implique la mise en place d'un projet thérapeutique, véritable engagement du médecin à accompagner son patient et l'entourage de celui-ci tout au long de la maladie. Moment clé de la prise en charge, ce temps initial doit permettre d'élaborer, au rythme de la personne malade, un projet de soin qui se construira pas à pas...

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Béatrice Le Naour, Médecin généraliste, praticien attaché en psycho-gériatrie, Hôpital Bretonneau, AP-HP

  • Maladie d'Alzheimer : Les justes mots d'une annonce

    Qu'elle soit prédictive, curative ou palliative, tout au long du soin, la parole médicale est et reste un acte de socialité. Lorsque l'on annonce, il y a action en intentionnalité d'ouverture. Le sens des mots, dans le surgissement des désignations, trace une destinée plurielle où la rencontre pragmatique et rationnelle du langage médical doit livrer pour l'identité en devenir qui se présente à lui un autre sens existentiel.

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Nadine Le Forestier, Neurologue, Centre SLA Ile-de-France, docteur en éthique médicale, CHU Pitié-Salpêtrière, AP-HP, EA 1610, université Paris Sud

  • Pages