Vous affichez les résultats de 61 à 70 sur un total de 143.
  • Temps initial de l'engagement et du projet de soin

    L'annonce du diagnostic implique la mise en place d'un projet thérapeutique, véritable engagement du médecin à accompagner son patient et l'entourage de celui-ci tout au long de la maladie. Moment clé de la prise en charge, ce temps initial doit permettre d'élaborer, au rythme de la personne malade, un projet de soin qui se construira pas à pas...

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Béatrice Le Naour, Médecin généraliste, praticien attaché en psycho-gériatrie, Hôpital Bretonneau, AP-HP

  • Maladie d'Alzheimer : Les justes mots d'une annonce

    Qu'elle soit prédictive, curative ou palliative, tout au long du soin, la parole médicale est et reste un acte de socialité. Lorsque l'on annonce, il y a action en intentionnalité d'ouverture. Le sens des mots, dans le surgissement des désignations, trace une destinée plurielle où la rencontre pragmatique et rationnelle du langage médical doit livrer pour l'identité en devenir qui se présente à lui un autre sens existentiel.

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Nadine Le Forestier, Neurologue, Centre SLA Ile-de-France, docteur en éthique médicale, CHU Pitié-Salpêtrière, AP-HP, EA 1610, université Paris Sud

  • Identifier, anticiper, accompagner les fragilités

    Le concept de fragilité est en constante évolution et, malgré l’absence de définition consensuelle, des outils de dépistage de la fragilité sont de plus en plus employés, car il paraît important de pouvoir identifier le plus tôt possible les facteurs de fragilité physique de la personne, dans son environnement socio-économique propre, pour pouvoir anticiper les situations de crise et tenter de mettre en place des aides efficaces.

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Elisabeth Quignard, Médecin en gériatrie et soins palliatifs, Réseau régional Champagne Ardenne RéGéCAP

  • Le sens des mots « Diagnostic, pronostic, anagnose ? »

    "Le diagnostic porte sur l'état présent, sur un faisceau de phénomènes existants, tandis que le pronostic porte sur l'avenir, sur un déploiement plus ou moins prévisible ou probable, mais qu'on peut globalement anticiper."

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Armelle Debru, Professeur d’histoire de la médecine, université Paris Descartes, Espace éthique/IDF

  • Alzheimer : Responsabilités partagées

    "En posant un cadre juridique pour reconnaître les droits des personnes atteintes d'altérations de leurs facultés personnelles, la loi du 5 mars 2007 ouvre un espace de responsabilités partagées à construire entre les proches et les professionnels, si nécessaire sous le regard du juge garant du respect des libertés individuelles."

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Anne Caron Déglise, Magistrat, Conseiller à la Cour d'Appel de Paris, en charge de la Chambre des tutelles

  • Approche éthique en CMRR

    "Parmi les missions principales des Centres mémoires ressources il y a l'accueil des personnes malades dont le diagnostic est compliqué et celles désireuses de participer à la recherche. Si l'attente du diagnostic peut être pesante, elle doit permettre au malade et à ses proches d'être accompagnés sur le chemin de la découverte d'une nouvelle page de leur vie."

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Florence Lebert, Psychiatre, CMRR Lille/Bailleul

  • La maladie d'Alzheimer des personnes jeunes

    "Environ 2 % des patients atteints de maladie d'Alzheimer ont moins de 65 ans. Ils nécessitent une approche diagnostique, une annonce diagnostique, une prise en charge médico-sociale et des aides spécifiques. "

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Florence Pasquier, Professeur de neurologie, université Lille 2, Centre national de référence pour les malades Alzheimer jeunes, CHRU de Lille, Labex DISTALZ / Michel Poncet, Neuropsychiatre, coordonnateur du CMRR PACA-Ouest de 2005 à 2008, président de l'Institut de la Maladie d'Alzheimer

  • Alzheimer : Entre médecin de ville et spécialiste, communiquer pour prévenir les malentendus

    "De la réussite de la collaboration entre médecin de ville et spécialiste dépend le projet d'une prise en charge plus efficace, adaptée à la situation du patient et de son entourage. Cette synergie permet une réponse rapide et appropriée aux difficultés qui surviennent. Fort de cette conviction, tout devra alors être mis en oeuvre pour favoriser ce lien et prévenir les malentendus."

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Cédric Bornes, Médecin généraliste, Paris

  • Maladie d'Alzheimer : Face à l'attente de l'annonce

    "Que se noue-t-il dans la salle d'attente lors de la consultation d'annonce ? Entre incertitude, espoir, colère, crainte, déni, impatience, déjà la petite musique de l'in-quiétude se fait entendre. Quels mots pour dire l'indicible, du coté du médecin qui attend de l'autre côté de la porte et quelles questions poser et se poser pour le patient et l'aidant ? "

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Véronique Lefebvre des Noettes, Psychiatre, médecin expert, Centre hospitalier Émile-Roux, AP-HP

  • Alzheimer : Partager avec son proche l'exigence de savoir

    "Mettre en mots, à l'intérieur du couple, l'effraction de la maladie, faire circuler, au sein de la famille, une parole même douloureuse, autoriser son proche malade à dire les espoirs qu'il nourrit et les souffrances qu'il traverse, sont des partages indispensables à la survie psychique de la personne malade et de son entourage. "

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Judith Mollard-Palacios, Chef de projet "Missions Sociales", Union France Alzheimer Fondation Médéric Alzheimer

  • Pages